Comment choisir son chauffage au sol ?

chauffage au sol

Discret et efficace, le chauffage au sol permet de réaliser des économies d’énergie jusqu’à plus de 10 %. Ce mode de chauffe garantit également un confort thermique inouï à l’intérieur de la maison. S’il est le plus souvent mis en place dans le cadre d’une construction neuve, il est aussi possible d’installer un plancher chauffant en renovation. Actuellement, on distingue deux catégories de chauffage au sol : électrique et hydraulique. Mais quelle solution choisir entre les deux ?

Les avantages d’un plancher chauffant

Quelques millions de foyers français ont actuellement décidé d’installer un plancher chauffant chez eux. Et pour cause, ce dispositif permet de réduire la consommation d’énergie en termes de chauffage. Si un radiateur doit atteindre 21 °C pour chauffer une pièce efficacement, le plancher chauffant n’aura besoin que de 18 °C. Par ailleurs, certains modèles hydrauliques peuvent être combinés avec un chauffage central carburant avec une énergie renouvelable afin de bénéficier d’un crédit d’impôt ou d’une subvention de l’État. Pour trouver tous les équipements disponibles en vente, voir ici.

L’autre atout majeur du plancher chauffant est d’ordre pratique. Puisqu’il sera dissimulé sous le sol, le dispositif ne gâche pas la décoration intérieure et n’encombre pas la pièce. En outre, comme son fonctionnement ne produit pas de flux d’air dans la chambre ce qui évite la suspension des poussières. Il s’avère donc idéal pour les personnes allergiques.

Pourquoi opter pour un chauffage électrique ?

Si vous souhaitez installer un chauffage au sol électrique, sachez qu’il s’agit du dispositif le plus courant, car il est plus simple à poser. Il s’agit d’un câble électrique formant une résistance chauffante sous le plancher. Le dispositif permet ainsi de diffuser une chaleur homogène dans une ou toutes les pièces de la maison. Son alimentation se fait par raccordement au secteur de votre logement ce qui le rend très pratique.

Plus économique à l’achat, il ne nécessite pas d’entretien une fois mis en place. Selon vos besoins, il est possible d’opter pour un plancher électrique par rayonnement ou par accumulation. Si la première solution est la moins onéreuse, la seconde est plus adaptée aux régions très froides (puisqu’elle permet de placer les câbles dans les murs). Comme la trame chauffante sera installée sous le plancher, l’idéal est d’opter pour un chauffage au sol en renovation.

Les avantages d’un plancher chauffant hydraulique ou à eau

Plus onéreux à l’achat, le chauffage au sol hydraulique s’avère souvent plus économique sur le long terme. Le dispositif est constitué d’un réseau de tubes (en cuivre ou PER) permettant la circulation d’un fluide frigorigène à basse température sous la dalle en béton du plancher. Ce liquide diffuse ainsi une chaleur homogène dans toute la pièce pour un confort optimal.

Idéale pour une construction neuve, ce type d’installation peut être couplé avec une pompe à chaleur ou un chauffage central exploitant l’énergie solaire pour amortir les dépenses énergétiques. Le plancher chauffant à eau nécessite toutefois un contrôle tous les 5 à 10 ans ainsi qu’un entretien régulier, contrairement au modèle électrique. Ceci étant, il peut être raccordé à une pompe et devenir réversible. Dans ce cas, le plancher rafraîchissant permet de garder une température agréable même les jours d’été.

Trouver une boutique en ligne spécialisée en boulonnerie
Les avantages du papier intissé lisse dans la rénovation des murs